Slideshow Items

Lorenzo Castore

Glitter Blues

59,00

En stock

En stock

Glitter Blues – Découvrez le monde de Franchina, Cioccolatina, Lulù, Ramona, Brigida, Ornella, Monica le Viking, Fiorella, Rosa, Ambra et Graziella, des travestis siciliens qui vivent et travaillent dans le quartier San Berillo de Catane, qui a toujours été le quartier chaud.

“Le quartier des filles était inséré dans la ville de telle manière qu’il semblait être un territoire à part, comme une île sans la mer qui l’entoure ou un château sans fortifications. Après avoir pénétré dans l’une des allées d’entrée du périmètre, on a l’impression d’être enfermé, surveillé et protégé. C’est comme si l’on entrait dans un village privé qui ressemble presque à une maison en plein air. Dans ces quatre rues, l’intimité vit sur le seuil des chambres individuelles du rez-de-chaussée qui s’ouvrent sur la rue, et l’invitation à se laisser engloutir par tout cela est ce qui définit la nature même du lieu “.

Ce qui a commencé par accident en 2004, est devenu une relation à long terme entre Lorenzo Castore et les filles. Chaque fois qu’il était à Catane, il leur rendait visite dans leur quartier et discutait avec elles entre les clients. “La relation était amicale mais intermittente, superficielle et légère, comme il était normal qu’elle le soit. Je me suis entendu avec eux, mais je n’avais pas l’intention de les photographier avec un projet en tête.”

Impressionné par l’ampleur et l’atmosphère du festival de Saint Agata, Castore a commencé à se rendre plus souvent à Catane : “L’esprit païen de cette bruyante exhibition d’abandon au mystérieux, combiné à l’image de la jeune fille humiliée, torturée et amputée dans son expression physique la plus symbolique de la féminité, a créé en moi un puissant court-circuit émotionnel qui m’a fait associer la vierge aux jeunes filles, à qui la nature n’avait pas accordé de seins mais des organes génitaux excédentaires, ce qui avait provoqué, malgré elles, un conflit d’identité personnelle et les avait trop souvent laissées comme objets de discrimination bigote.”

  • date of publication : Novembre 2021
  • language : EN
  • pages : 204
  • format : 23.5 x 16.5 x 1.9
  • tirage : 800 exemplaires
  • binding : Couverture souple et leporello
  • ISBN : 978-83-952840-9-0
  • publishers : Blow Up Press
  • ça peut aussi vous intéresser

    du même auteur

    voir tout →

    du même éditeur

    voir tout →
    Vous regardez : Glitter Blues 60,00
    Ajouter au panier